John Nelson Darby a rompu avec l’église anglicane en 1827 pour prendre la Sainte Cène à Dublin avec quelques amis. Peu après, vers 1830, il s’est installé à Plymouth où l’assemblée s’est rapidement agrandie.  M. Darby a fait un premier séjour à Paris à ce moment-là, invité par le pasteur Frédéric Monod. Plus tard il visita très fréquemment la Suisse dès 1837 et la France à partir de 1839. Il fut à l’œuvre principalement dans  la vallée du Rhône au sud de Lyon, y compris le Plateau de Haute-Loire limitrophe de l’Ardèche, mais aussi dans l’Est et le Sud-ouest. Il séjourna à Nîmes, Montpellier, Annonay et Pau. Bientôt il y eut des assemblées de “Darbystes” ou “Frères de Plymouth” un peu partout en France (environ 150) comme en Suisse (environ 70). 

Les Frères sont des citoyens paisibles, responsables, respectant la loi, encourageant la vie de famille. Ils sont établis dans plusieurs pays occidentaux, bien qu’en plus grand nombre dans les nations de langue anglaise, et partagent la même foi que tout chrétien sincère.

Les Frères se réunissent actuellement dans 33 salles de culte à Paris , la vallée du Rhône, Le Plateau Ardèche-Haute Loire, le Gard, Toulon et St Etienne